Les rarissimes, de Zolotarev à Gubaidulina

Soutenu par la Fondation d'entreprise Banque Populaire

Les rarissimes, de Zolotarev à Gubaidulina est un projet porté par l'accordéoniste Yohann Juhel, soutenu par la Fondation d'Entreprise Banque Populaire. L'objectif de ce projet est de proposer un programme de récital d'accordéon centré autour de l'intense impulsion de l'école d'accordéon russe dans la reconnaissance de cet instrument, notamment en France.

En effet, si aujourd'hui, grâce aux différentes collaborations entre compositeurs et interprètes, l'accordéon s'impose progressivement dans les différentes sphères musicales classiques (orchestres, festivals), force est de constater que le grand public a rarement l'occasion de rencontrer musicalement les pionniers slaves de l'accordéon. Dans sa vision française, l'accordéon est un instrument le plus souvent associé au bal musette et à la musique de variété. Ce projet de concert, placé sous l'égide de la figure marquante du compositeur Vladislav Zolotarev, a donc pour but de partager ce courant musical connu de tous les accordéonistes classiques, mais jusqu'à présent, très peu médiatisé.

Pièce du concert : Rondo Capriccioso de Zolotarev

Teaser de présentation du projet

Programme

Le programme de ce récital, modifiable, est conçu en deux parties :

1. Monastère de Firaponte - V. Zolotarev

2. Rhapsodie ukrainienne -  V. Semionov

3. Caprice N°1 - V. Semionov

4. De Profundis - S. Gubaidulina

Entracte possible

5. Espiègle - V. Zolotarev

6. Sonate N°1 - V. Semionov

7. Matin d'hiver - V. Zolotarev

8. Rondo Capriccioso -  V. Zolotarev

 

Scroll to top